par Lionel Guérard

La Seine, de Rouen à Paris, était traversée par de nombreux bacs non motorisés et de petite capacité: de deux à trois véhicules.

Un cable mouillé entre les deux rives était utilisé par les haleurs pour la traversée du fleuve.

Les bacs à traille utilisaient un câble tendu en hauteur entre les deux rives. Le bac y était accroché et subissait moins la force du courant pour la traversée du fleuve.

Il y' avait aussi beaucoup de barques manœuvrées à la rame pour faire traverser des passagers. Les personnes désirant passer le fleuve appelaient le passeur quand la barque se trouvait sur la rive opposée.

Il existait aussi de nombreux ponts, les premiers construits étaient des ponts à tablier suspendu avec une pile centrale.

Il y avait aussi des ponts en pierre, avec de nombreuses arches peu larges difficiles à franchir en période de crues. Certains de ces ponts ont été détruits par le Génie Français en 1940 puis reconstruits.

Un ouvrage très intéressant était construit à Bougival sur le bras de Marly. Il était constitué d'une bâtisse construite sur un barrage. De grandes roues à aube actionnées par la chute d'eau entrainaient des pompes hydrauliques qui dirigeaient l'eau sous pression jusqu'au château de Versailles pour activer les jets d'eau. Cet ouvrage très ancien, construit sous Louis XIV n'a malheureusement pas été conservé. Voir La machine de Marly sur Wikipedia