par Lionel Guérard

Entre Rouen et Le Havre, la Seine était traversée par de nombreux bacs, passages d'eau et barques à rames pour les piétons.

Le bac à vapeur du Hode traversait  l'estuaire de la Seine et a été supprimé lors de la mise en service du pont de Tancarville à coté du Havre vers 1957. On y accédait par une longue passerelle conduisant à l'embarcadère.

Les premiers bacs à vapeur étaient actionnés par des roues à aubes et furent remplacés par des bacs mus par hélices.

Après 1920, ils remplacèrent les anciens, mus par la vapeur, plus grands et à hélice.

Une vedette pour piétons reliait la rive droite de Croisset à Grand Quevilly pour les ouvriers du chantier de Normandie.

De nombreux petits bacs étaient manœuvrés à la rame ou dirigés par le passeur par un câble traversant le fleuve.

Après 1945, certains bacs pour traverser 3 à 4 véhicules étaient dirigés par une petite vedette. Exemple Petit-Couronne / Dieppedalle.

De nouveaux bacs modernes de grande capacité et à moteur diesel équipent maintenant la Basse-Seine.