par Lionel Guérard

Sur la Saône, la navigation avait beaucoup de similitudes avec celle pratiquée sur la Seine. On considérait 2 parties sur le fleuve Saône:

  • De Lyon à Chalon-Sur-Saône: cette section a été mise à grand gabarit à l'heure actuelle.
  • De Chalon-Sur-Saône à Gray-Sur-Saône: la petite Saône.

A partir de Saint-Symphorien commence le canal de la Saône au Rhin, utilisant la rivière et parfois un canal latéral au Doubs. Ce canal est resté à petit gabarit, il rejoint Strasbourg et par là même le grand fleuve Rhin.

De Lyon à Chalon, un service de remorquage était assuré par la Compagnie Générale De Navigation, au début par des remorqueurs à roues à aubes et ensuite par des remorqueurs à hélice.

La navigation sur la petite Saône était assurée par la compagnie de remorquage des Bateaux Omnibus (B.O.). Cette compagnie fusionnera avec la Compagnie Générale de Navigation (H.P.L.M.) créée en 1855 et la Compagnie Lyonnaise de Navigation de de Remorquage (C.L.N.R.).

La compagnie des B.O. assurait aussi un service de bateaux pour voyageurs de Lyon à Chalon et un service de remorquage sur la Saône entre Corre et Gray avec des remorqueurs de faible puissance. Ces remorqueurs portaient pour devises des noms d'insecte tel le Moustique, le Moucheron, le Cri-Cri, le Maringouin.

Cette société avait d'autre part des bateaux en bois (des toues) pour les marchandises.

La Compagnie Générale de Navigation (H.P.L.M.) était la plus importante compagnie fluviale de France.