par Lionel Guérard

Le poussage a sonné le glas de la batellerie traditionnelle. Les péniches en bois ont disparu puis les chalands en fer et avec eux tous les mariniers qui les conduisaient.

Les remorqueurs vapeur et diesel ont ensuite disparu eux aussi. Le nombre de marinier est descendu inexorablement: de plusieurs milliers en 1950 à 1500 à l'heure actuelle.

Avantage des pousseurs

Les barges ont remplacé les péniches et les chalands, elles sont dépourvues d'équipage et sont gérées par l'équipage du pousseur.

Le pousseur peut pousser une ou plusieurs barges, ils forment un tout comme un seul bateau. Ceci engendre un gain de temps appréciable lors du franchissement des écluses puisque l'ensemble (qu ne s'amarre plus dans les écluses) démarre en même temps contrairement au remorquage (bateau par bateau, voir allongement du convoi).

L'équipage du pousseur dépose les barges à leur lieu de déchargement. Celles-ci sont prises en charge par les responsables du port où elles sont déchargées et le pousseur peut continuer son chemin. Les barges seront reprises après leur déchargement par d'autres pousseurs.