par Lionel Guérard

Les bateaux étaient ainsi protégés du courant violent de la crue à Amfreville-Sous-Les-Monts